Dépasser ses peurs…

Ça fait un moment que je ne prends plus le temps de participer aux articles des copines blogueuses. Alors pour y remédier, j’ai décidé de contribuer pour la première fois à la rubrique « Quoi de neuf les loulous » (chez Anaïs et Maman Poussinou).
Nous n’allons pas souvent au parc, car toute seule c’est vraiment difficile à gérer et niveau sécurité c’est bof bof, ce qui explique qu’on y aille pas très souvent, j’ai trop la trouille qu’un s’en aille où se fasse mal pendant que je suis avec l’autre. Du fait de cette « rareté », les garçons ne sont pas habitués à faire du toboggan.
Warren lui, pas de soucis, il fonce dans tout ce qui bouge, sans hésiter, sans réfléchir, il n’a peur de rien (ce qui parfois me fait un peu flipper d’ailleurs car il ne se méfie de rien). Par contre Nolann est un peu peureux face à l’inconnu, il réfléchi beaucoup, voire trop. Cette semaine, c’est donc ce toboggan, cette pente vertigineuse qui part d’en haut pour atterrir en quelques secondes en bas, qui a terrifié mon fils.
Nolann en avait un peur bleue, il voulait en faire mais n’y arrivait pas et cela se finissait en pleurs. Il grimpait sur le jeu, fier comme un paon, mais dès qu’il arrivait au dessus du toboggan, il était comme tétanisé. Je l’ai donc accompagné pendant près d’une demi-heure, en lui tenant la main, en faisant moi-même du toboggan (je me suis éclatée comme une gamine au passage). Son frère aussi a su le rassurer, lui montrer le chemin et a été patient en attendant son frère. Au bout de 30 minutes, il a réussi à sauté le pas, il s’est lancé. Bien sûr mes bras l’attendaient à l’arrivée, il pouvait glisser rassuré.
Et mon Warren super à l’aise, le fait même sans les mains :
Cette semaine , je suis fière. Fière de mon Warren qui pousse son frère vers le haut et fière de mon Nolann qui a réussi à dépasser sa peur, ses limites. Depuis je n’arrive plus à l’arrêter, il monte, il descend, il monte, il descend et moi j’adore ça!

10 commentaires

  1. Le premier toboggan de mes garçons c’était un immense au Royal Kids, ils devait avoir à peine 18 mois. Arrivée tout en haut seule avec les deux je me dis « mince, comment je vais faire, ils vont avoir peur! ». Je les ai allongé sur le ventre, ils ont dévalé le toboggan l’un après l’autre et se sont bien marré (j’avais peur qu’assis, avec l’accélération ils tombent à la renverse).
    Maintenant, ils ont prit le pli de descendre de cette façon et se mettent d’eux même sur le ventre même sur un tout petit toboggan. Des fois ils essaient assis normalement, mais ça n’a pas l’air de les motiver pluss que ça.
    Tu as essayé de cette manière? C’est peut être moins impressionnant?

    1. En effet, j’ai pas essayé sur le ventre, je n’y avais pas pensé ! Instictivement Warren est bien descendu sur les fesses alors j’ai fait de même pour montrer à Nolann. Maintenant ils descendent tous les 2 sur les fesses et s’éclatent ! Mais s’il rebloque un jour, je lui montrerai sur le ventre ce qui est en effet moins impressionnant.

  2. L’un et l’autre font la paire 😉
    Bon, sinon, je suis sur que tu t’es bien amusée en re faisant du tobbogan ! Maintenant, faut passer au tourniquet ! Ca j’en étais phobique à leurs âges 🙁

  3. Bravo à tes enfants …
    Ici c’est Zébulon (pas tout à fait 2 ans) qui « booste » son frère (un peu plus de 3 ans) : le plus petit est plus débrouillard et moins « peureux » que son frère …

  4. Déjà merci beaucoup d ta participation!!!
    Bravo pour le toboggan 🙂 La mienne aussi les 2 ou 3 premières fois elle avait peur et maintenant elle adore!
    Par contre elle attend que je compte : Un Deux Trois et hop seulement elle descend^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *