7 ans … et toutes leurs peurs

7 ans ... et toutes leurs peurs

Cette année est assez difficile pour mes loulous. Ils ont 7 ans et j’ai l’impression que c’est l’année de toutes leurs peurs. Chaque semaine apporte sa nouvelle angoisse. Entre les bêtises que les grands racontent à l’école pour effrayer les petits et les images horribles qu’ils voient par inadvertance à la télé, ils commencent à avoir des angoisses, parfois très fortes et nous essayons au mieux de les accompagner mais purée, qu’est ce que c’est difficile ! On aimerait que nos enfants restent insouciants le plus possible, qu’ils ne soient pas confrontés à l’horreur mais la réalité est toute autre.

La peur de la mort

Le mois dernier, Nolann a pris conscience de la mort et il a eu très très peur. Un soir au coucher, il a éclaté en sanglots, tremblait de tout son corps et m’a demandé si il allait bientôt mourir. Là mon cœur s’est serré comme jamais. Mon bébé, mon tout-petit… Voir la peur dans ces yeux, ça m’a profondément marquée car il était vraiment terrorisé. Alors je ne lui ai pas menti. Oui il allait mourir, mais dans longtemps. Quand il serait vieux. Ce soir là, il a fini par s’endormir d’épuisement, dans les bras de son frère. Depuis, nous en avons reparlé, je le sens toujours très inquiet sur ce sujet mais il a aussi compris que papa et maman étaient là pour répondre à ses questions et pour le rassurer.

La peur des voleurs

Depuis quelques semaines, ils ont tous les 2 une peur bleue des voleurs. Alors là, je ne sais pas d’où ça vient. Nous n’avons pas eu de soucis, ni à la maison ni dans notre entourage et pourtant ils nous en parlent régulièrement. Ils nous demandent tous les soirs si la porte est bien fermée, si la voiture est fermée, si toutes leurs affaires sont bien rangées. Ils nous disent qu’il faut faire attention pour que personne ne rentre chez nous. Parfois, ils se réveillaient même la nuit pour savoir si tout était bien fermé. Pour les rassurer et les responsabiliser, nous leur avons confié la mission de fermer la porte de la maison à clé et toutes les fenêtres chaque soir, à tour de rôle. Ils sont maintenant (un peu) rassurés et ils sont sûrs d’être en sécurité.

La peur des phénomènes météorologiques

Cela fait maintenant plus d’un an que nous sommes installés en Gironde, nous bénéficions d’un temps beaucoup plus clément qu’avant mais aussi plus capricieux. Nous ne sommes pas loin de l’océan et avons un temps changeant et beaucoup de vent. Dans l’année, ça à quand même pas mal soufflé et parfois même très fort. J’ai parfois eu souvent peur et là j’avoue j’ai dû refiler ma frousse aux enfants car j’ai très très peur du vent et des orages. Maintenant, dès qu’ils voient le temps changer, ils s’inquiètent. Hier par exemple, il s’est mis à grêler pendant 2 minutes en plein après-midi, ça a suffit pour les inquiéter. Nolann s’est mit à pleurer et Warren s’est caché sous les coussins. C’était pourtant très rapide, nous étions en pleine journée et surtout on ne craignait rien. Mais j’ai bien senti que c’était viscéral et qu’ils ne contrôlaient pas leur peur, un peu comme moi quoi….

Les écouter et les rassurer …

Cette année est particulièrement difficile pour eux qui vivent avec toutes ces questions et pour nous, qui essayons de les accompagner en les rassurant. Moi mon cœur se déchire à chaque fois. J’aimerai tellement qu’ils soient sereins et qu’ils ne prennent pas trop vite conscience du monde de fous dans lequel nous vivons… Sur les conseils de lectrices, j »ai commencé une collection de livres pour les accompagner dans leurs questionnements (la collection Max et Lili qui est pas mal) et je les câline un maximum pour les aider mais bordel qu’est ce que c’est dur ! J’espère que cette période va vite se terminer car ils font beaucoup de cauchemars, je les sens souvent inquiets et par ricochet, je suis inquiète aussi. Même si nous sommes très présents pour nos enfants, j’ai parfois l’impression de ne pas réussir à les apaiser et ça c’est dur mais la peur est si forte….

 

crédit photo : freephotos.cc

38 commentaires

  1. Ma fille dit tout le temps qu’elle n’a peur de rien. Mon fils lui, a peur que notre chat se perde quand elle sort dans le jardin. Sinon, pas vraiment de peurs à leur niveau.

  2. Tu sais avoir peur ça fait grandir aussi quand on est tout petit on a peur de rien parce que papa et maman sont là avoir peur c’est avoir conscience qu’on peut perdre des choses, c’est un peu ça devenir gran… C’était la minute philosophique^^ Bon courage à toi et à tes GRANDS petits bouts

  3. Coucou,

    Mon fils a 6 ans et ça plus grande peur, c’est la mort.
    Il a peur qu’on devienne des papy et mamie, car il sait qu’au bout d’un moment, ils vont au ciel ! D’ailleurs, il ne veut pas entendre parler du fait qu’on deviendra forcément des grands-parents, il pleure systématiquement.
    C’est dingue que ce sujet l’effraie autant, on le rassure comme on peut du coup !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  4. Mon 10 ans a peur de tout, de la mort, de l’orage, de la tempête, que je disparaisse … De tout ! Et du sang surtout alors oui il faut écouter et rassurer constamment

  5. J’ai l’impression de me retrouver dans les peurs de tes enfants…mais j’ai pas 7ans! Si tu arrives à les rassurer, dis moi… J’arriverai peut-être à avoir moins peur 😀

  6. C’est une bonne chose qu’ils aient peur de quelque chose c’est qu’ils ont conscience des choses qui les entourent

  7. Bonjour Mama Twins, je suis nouvelle sur votre blog maman, j’adore vraiment vos sujets. Je suis une jeune maman de deux petits garçons, et j’avoue que le plus petit a tellement peur du noir, des bruits sifflants pendant la nuit et une tonne de trucs encore. La semaine dernière, presque toutes les chaînes télévisées ont diffusés des films avec des fantômes, et mes enfants ont flippés. J’ai préféré leur faire regarder un dessin animé. Dur d’être parent. Toutefois, merci de ce partage

    1. Merci pour votre message et bienvenue ici. En effet, pas facile d’être parents, on apprend en même temps qu’eux en fait. Et on aimerait tellement les protéger de toute chose négative….Bisous !

  8. On y est pas encore ici, mais hier, nous avons parlé de la mort avec notre fille, car elle voulait savoir si son Papa avait un Papa.
    Je redoute le moment où les peurs arriveront. Mais bon, il faut y passer, alors je te souhaite encore du courage !
    Bonne soirée
    Elsa

    1. Merci Elsa. Oui c’est important d’en parler. Mais moi ce qui m’inquiète c’est l’ampleur que ça peut prendre quand ils font une crise d’angoisse. Ahlala dur dur d’être parents….

  9. Je pense que c’est un passage obligé chez presque tous les enfants. J’espère que Chichi ne me refera pas ces angoisses dans 6 mois car l’angoisse très forte de la mort, chez lui, ça a été vers 4 ans.
    Mon aîné avait peur de tout … des voleurs, de la mort, des loups, des monstres … tous les soirs je devais soulever son rideau et ouvrir son armoire pour lui montrer qu’il n’y avait rien de caché. Un soir en pleine nuit, il m’avait fait retiré un cadre du mur car il était certain que quelque chose se cachait derrière. A 13 ans, il ne veut pas mettre de rideau à son dressing car on ne sait pas ce qui pourrait s’y cacher. Puis il préfère quand le chat dort dans sa chambre.
    Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *