Lettre ouverte à Alzheimer

alzheimer

3 ans que tu étais là, 3 ans qu’on cherchait ce que ma mamie adorée avait, 3 ans que tu lui bouffais la vie, 3 ans que tous les médecins n’arrivaient pas à te détecter. Mais ça y est tu es démasquée. On sait que c’est toi, elle sait que c’est toi. Alzheimer, c’est moche, ce mot est moche, me fait gerber. Toi saleté de maladie, tu fais du mal à ma mamie depuis trop longtemps. Tu fais du mal à ma famille et à tant d’autres je le sais.

Quand on entend parler de toi, que ça arrive aux autres, on se dit que c’est triste, que c’est très triste pour les gens qui en sont atteints. Mais quand ça arrive dans notre propre famille, on se dit qu’on a vraiment pas de chance, que tu es une belle salope. J’ai la haine car je sais que tu vas lui bouffer la vie un peu plus chaque jour. Que tu vas lui voler ses souvenirs. Que petit à petit tu vas lui effacer sa mémoire, sa famille, ceux qui l’aime. C’est petit, c’est vicieux, c’est moche. Nous on l’aime notre mamie, mes enfants aiment leur grand-mamie. Laisse-là tranquille. Ma mamie est la plus gentille qui existe. Elle n’a jamais fais de mal à personne, je sais c’est égoïste de dire ça mais laisse-la. Laisse lui ses souvenirs. Je ne veux pas que tu t’attaques plus à elle, que tu lui vole sa vie. Car lui voler ses souvenirs, c’est lui voler sa vie. Je ne veux pas que tu te développes mais je sais que c’est inévitable.

J’ai commencé à regarder sur internet, à fouiner pour avoir des infos, pour lire quelque part que la maladie pouvait s’envoler. Mais non, j’ai lu que c’était incurable. Incurable, qu’est ce que c’est moche comme mot, tout aussi moche que toi. Aujourd’hui je suis fâchée, fâchée contre toi, alzheimer, car tu vas faire du mal à ma famille, je le sens.

35 commentaires

  1. Moche… C’est le mot qui me vient quand je pense à cette maladie. J’éprouve de la haine en pensant à elle. Courage mais surtout, profitez des bons moments.

  2. Je te souhaite, je vous souhaite à tous beaucoup de courage. Ma grand-mère aussi a fait face à Alzheimer, qui a fini par l’emporter. Depuis un moment déjà, elle ne se souvenait plus de moi. Ou de ma soeur. Elle ne reconnaissait que mon père, son fils adoré. Pour le reste, Alzheimer à tout prix. Même sa féminité, même sa dignité.
    Si tu as besoin, si tu as des questions, je serai là pour toi.
    Soyez forts. Cette maladie de merde est dure pour les malades, mais aussi pour leur famille. Courage !

      1. Soyez solidaires, et surtout comme lu plus bas, profitez bien de chaque instant tant qu’elle est encore là. Et quand je dis « là » je parle de moralement, dans sa tête. Il n’y a pas que les souvenirs qui partent, c’est toute une personnalité qui s’effrite au fil du temps. Et aussi d’autres choses qui apparaissent, des tocs, des inquiétudes… Surtout essayez de la stimuler un max au quotidien, nous ça a été notre tort. A trop vouloir la protéger, on l’a coupée de ses habitudes, ça ne l’a pas aidée. Et puis il faut qu’elle garde un « cocon » et un cadre de vie qu’elle connait, qui la rassure.

  3. Je vous souhaite beaucoup de courage devant cette saloperie de maladie. Quelle tristesse cela doit être de voir un être cher perdre peu à peu tout souvenir et ne plus se souvenir des gens qu’il aime.
    courage!

  4. C’est une maladie terrible… mon arrière grand mère en était atteinte et ça a été très dur pour les proches, moi j’étais encore jeune je ne comprenais pas tout…
    Et puis j’ai travaillé dans les services à la personne, et j’ai aidé beaucoup de dames atteintes d’Alzheimer… c’est dur, et pour elles aussi au début de la maladie car elles sont conscientes de leur dégénérescence..

    Beaucoup de courage à toi et à ta famille…

  5. Pour l’avoir connu avec ma mamie, je te souhaite du courage . Les années à venir vont être dures car, elles vont t’enlever ta grand-mère . C’est dur car jour après jour, la personne que tu as tant connue disparaît pour laisser la place à une étrangère … tellement étrangère que lorsque ma mamie est décédée, je n’ai pas réellement ressenti de la peine car, j’avais fait son deuil bien avant …. courage et profite encore de ces petits moments où, elle est « encore là » …. tendres pensées …

  6. Moi je l ai connu avec mon papa. .un conseil : la maladie bouffé. .la maladie tue mais profite de chaque instant . J’ai emmène mes enfant alors qu’il avait à peine une semaine voir mon père hospitalisé et bien dégradé : il ne savait sûrement pas qu’il était mais une chose est sûr il retrouvait le bonheur d’être avec des enfants. . Mon papa est mort.. mes enfants l’on connu au plus bas mais s’en souvienne comme d’un grand père exceptionnel..et lui il a emenne, je suis sur, un peu d’eux dans son coeur. La équipe médicale hallucinant de la « complicité » qu’il y avait entre eux..voilà

  7. c’est vraiment mche !! profite d’elle !! je sais que tu le feras !! j’ai pas de mots !! je n’ai pas de proche atteinds par cette terrible maladie mais ca fait pas partie de mon travail !! alors courage a toi et toute la famille gros bisous de soutien

  8. Saleté de maladie… Qui fait plus souvent de mal à l’entourage qu’à la personne qui perd peu à peu ses souvenirs… Il y a autant de formes de maladie d’Alzheimer que de patients! Méfies-toi de ce qu’on dit sur le net. Je me suis spécialisée en gériatrie et je connais que trop cette saloperie. Ce qui est bien pour ta mamie c’est qu’elle a été diagnostiqué au 1er stade même si ça leur a prit 3 ans!!! Courage et si tu veux en parler n’hésites pas c’est mon domaine 😉 Plein de bisous…

  9. Plein de courage.
    C’est ta mamie qui est « malade », mais c’est la famille entière qui est touchée, car elle aura besoin de votre présence, d’être accompagnée, d’être soutenue.
    De tout coeur.

  10. Triste billet. Et bien je vous souhaite bien bon courage, je suis de tout cœur avec vous, la famille, mais surtout ta grand mère… La vie est faite de bonnes mais aussi mauvaises choses.. Gros courage !

  11. Bon courage a toi et a ta famille. Je le vis en ce moment avec mon grand pere, cela va faire 6 ans qu’il a alzheimer. Une bien moche maladie, qui lui a enlever tout souvenirs, il ne se souvient pas de moi ou de mes enfants quand je vais le voir, j’en ai pleurer car j’en veux a cette putain de maladie de me l’enlever un peu plus chaque jours. Lui qui adorer rire, qui était adorable, et maintenant il est comme absent car il ne participe plus a la vie de famille, il est la sans etre la. C’est vraiment moche.

  12. Mon arrière grand mère (qui aurais eu 102 ans cette année) en souffrait… Elle ne reconnaissait plus personne depuis plus de 10ans. Même pas ses enfants. 🙁 Et malheureusement mon fils et mes nièces n’auront pas eu le temps de faire un peu sa connaissance… c’est l’un de mes grands regrets.

    1. Oh que c’est triste. Ça me fend le coeur de penser que les gens s’en vont en ayant oublié tous ceux qu’ils aiment et qui les aiment….Ça me fous les boules. De tout coeur avec toi.

      1. Merci 🙂 Bon courage à toi aussi. C’est si dur… même si mémé est aujourd’hui partie pour un monde meilleur j’y pense tout les jours… En espérant que ma mère n’en souffrira pas…

  13. Beaucoup de courage. Je connais malheureusement cette saloperie de maladie et c’est difficile . Mais il faut se battre , entourer la personne …bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *