Savoir accepter…

Je crois qu’aujourd’hui je suis vraiment entrain de réaliser que je tu es partie mémé. Aujourd’hui mon coeur est triste, très triste. C’est la vie, je le sais, c’est l’ordre des choses. Il me faut accepter que tu sois partie. Le jour où je t’ai dit un dernier au revoir, c’était dur mais je crois que je n’avais pas mesuré l’ampleur de ma tristesse. Je suis heureuse de t’avoir accompagnée dans ta dernière demeure. Mais je n’avais pas réalisé. Pas réalisé que je ne te reverrai plus.

Je n’avais pas les idées claires car la tristesse l’emportait sur la raison. Je pense que je suis petit à petit entrain d’ouvrir les yeux. Tu es partie. Tu as emporté tes souvenirs, les souvenirs de nos racines. Tu es partie avec ta mémoire, la mémoire de notre famille. Et oui, c’était toi la plus âgée, toi qui détenait tous les secrets, les souvenirs les plus anciens de notre famille. Tu es aussi partie avec ce lien qui nous unissait tous. C’est chez toi que toute la famille se retrouvait, c’est autour de toi que tous le monde se réunissait. Tu étais la souche. Aujourd’hui, personne ne sera capable de ressouder cette famille qui s’éparpillera.

Mémé, aujourd’hui, je crois que j’ai vraiment pris conscience que c’était fini. Je suis triste. Tu vas énormément me manquer….Cependant il me reste le souvenir, l’amour et la fierté de t’avoir connue. Pour la grande romantique que je suis, je garderai un dernier souvenir en mémoire, le fait que pépé soit venu te reprendre la main le jour de sa fête, le jour de la Saint Germain, il est venu te chercher, toi qui l’attendais depuis plus de 2 ans. Maintenant je vous souhaite de reposer en paix, ensemble.

10 commentaires

  1. c vraiment pas évident, le fait de prendre conscience c’est aussi une partie du deuil qui commence et se met en place petit a petit mais malheureusement on ne fait jamais le deuil completement, courage en tout cas, je sais par quoi tu passes et tu as tout mon soutien

  2. Même après 2,5 ans j’arrive tjs pas à réaliser que je ne la verrais plus, alors je te comprends que trop bien, il y a des jours où qqch/qqun me fait penser à elle et c’est parti pour une journée nostalgie ! bon courage et tout plein de pensées !

  3. Ce sont malheureusement des moments de la vie compliqués. Hélas, nous devons tous y être confrontés et devoir accepter. Cela n’ est pas évident. Pourtant faut se faire une raison, aussi cruelle soit cette raison…
    Mais, comme je te l’ai dit, tu dois continuer et à faire vivre par ta mémoire, ton quotidien à faire briller une flamme, comme ta Grand-Mère, le faisait surement pour ses proches disparus, au fond de ton coeur. Tu es la continuité, comme tes enfants le sont…
    Toutes mes pensées vont vers toi…

  4. J’ai la chance d’avoir encore à mes cotés mes deux grands mères et d’avoir connu mes 4 arrière grands mères, j’ai la chance d’être dans une famille ou chaque personne attend son tour pour partir…
    C’est un très bel article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *