Oui je les gâte et alors ?

keep-calm-and-shut-up

Tu les gâtes trop !

Tu vas en faire des enfants capricieux…

Une seule réponse à cela : je gâte mes enfants si je veux. Oui ils ne sont pas malheureux, pas à plaindre. On a la chance de pouvoir les gâter, de pouvoir leur faire plaisir alors je ne vois pas pourquoi on se priverai, pour faire plaisir aux autres ? Le regard des autres m’importe peu lorsqu’il s’agit de mes enfants. Tant que nous le pouvons, ne le faisons car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Arrêtons avec ces clichés. Tous les enfants gâtés ne sont pas pour autant capricieux. Certaines légendes ont la vie dure. Mes enfants reçoivent pas mal de jouets en tests pour le blog et moi même j’ai tendance à vouloir leur ramener très souvent un petit présent. Mais ils savent que lorsqu’ils reçoivent des jouets en test, maman doit faire un article derrière, prendre des photos, que cela prend du temps. Ça ne tombe pas du ciel, ils le savent très bien et l’on assimilé. Idem pour les petits cadeaux que je leur ramène souvent, ils savent que papa travaille dur pour que l’on puisse se faire plaisir et que donc il faut respecter ça.

Comparé à d’autres enfants, je sais que les miens partagent volontiers leurs jouets, qu’ils adorent eux même faire des cadeaux aux autres. Ils ne font pas de crise au supermarché, ne se roulent pas par terre, ne quémandent pas de cadeaux. Bref, je ne pense pas me tromper à ce niveau-là. Nous sommes des parents un peu gaga mais toujours vigilants.

Alors voilà, ce genre de réflexions commencent à me casser les pieds sévère. Arrêtons donc un peu de faire des généralités. Je gâterai mes enfants tant que je le pourrai. Je suis bien heureuse de pouvoir le faire et je sais que j’ai de la chance. Mais par pitié, balayez donc devant votre porte avant de juger les autres……

14 commentaires

  1. Hé bien tu vois, j’étais une gâtée. pourrie gâtée, les gens qui venaient chez nous me disaient que ma chambre ressemblait à un magasin de jouets. Je n’ose même pas dire combien j’avais de Barbie, etc… Et pourtant, je SAVAIS que ce n’était pas un dû. Je pense que mes parents avaient manqué enfants, ils ont voulu me donner tout ce que je voulais. Mais j’ai toujours su que mon papa travaillait dur pour cela, que je devais bien travailler et être sympa. Plus tard aussi, j’ai eu la chance que mes parents me paient mon permis, ma première voiture, mais j’ai toujours aidé à la maison et tout.
    Comme tu dis, les vieux clichés ont la vie dure !! et pour ma fille, j’essaie de ne pas trop en faire, je me raisonne mais en même temps, on ne se refait pas….
    bises ma belle et belles fêtes à toi et ta famille !

  2. Moi j’dis toujours que ce n’est pas quand je s’rai morte que je pourrais le faire… et comme on ne sait pas ce que la vie nous réserve, je fais comme toi : j’ai la chance d’avoir assez de moyens pour les gâter, alors je le fais !

  3. Merci !

    Marre des gens qui critiquent. Chacun ses choix et sa façon de vivre, pourquoi aller voir ce qu’ils se passent à côté s c’est pour critiquer ensuite ?

  4. oui tu as tout à fait raison de faire ce que tu veux avec tes enfants ! J’ai le même problème, sauf qu’en plus mon fils Thibaud est fils unique ! alors je ne te dis même pas les réflexions du genre « Tu le gâtes trop et en plus il n’a même pas besoin de partager ! »… « Il n’aura jamais la valeur de l’argent »… »Tout lui est dû »…. »Ton fils n’a pas besoin d’avoir la dernière console de jeux ! »… « Pourquoi tu lui achètes ce t-shirt hors de prix, il n’a pas besoin d’avoir un t-shirt de marque »… et autres du genre « Il va devenir un adulte épouvantable et irrespectueux… », « si tu lui donnes tout maintenant, il n’aura plus d’envie, ni de rêves dans sa vie… » Enfin bref ! tout ça me saoule franchement ! Mon fils va bientôt avoir 15 ans, c’est un ado et je trouve que pour un ado il est plus respectueux que certains adultes de mon entourage. Je ne dis pas qu’il est parfait mais mon fils n’a jamais fait de crise en plein magasin pour avoir des bonbons ou des jouets ! il n’a jamais fait de caprices et n’exige jamais rien ! C’est vrai que les Noël, les anniversaires ou autres fêtes sont assez démentiels chez nous et que je comprends que ça fasse des envieux mais je ne vais pas m’excuser de profiter des moyens qu’on a. Mon mari et moi travaillons suffisamment dur pour pouvoir en profiter ! Les réflexions viennent aussi souvent sur la façon dont j’élève mon fils et ça fait 14 ans que ça dure ! Les réflexions les plus dures viennent effectivement de la famille ! Pourtant cette même famille profite largement de notre générosité. Mais comme nous ne vivons pas du tout de la même manière qu’eux alors il y a souvent des conflits et donc on m’attaque tout de suite sur la façon dont j’élève mon fils ! Et généralement je réponds que « je ne connais pas l’avenir de mon fils et qu’au moins quoi qu’il arrive il aura eu une enfance heureuse (sous entendu contrairement à moi !)! » et en général ça calme tout le monde !

  5. Trop, pas assez, en fait, c’est quoi la « bonne » façon de faire ? Je crois qu’il n’y en a pas. EN tout cas, je te comprends pour les jugements. C’est fatiguant. Chacun fait comme ils le souhaitent, avec ses propres valeurs et son histoire.
    Avec un peu d’avance, bonne année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *