Ne pas s’habituer aux vacances…

Pour moi les vacances sont synonymes de famille, de repos, de partage. C’est la seule période ou l’on se retrouve tous les 4 pendant plusieurs jours, la seule période ou l’on prend notre déjeuner tous les 4, où l’on ne se soucie pas des horaires, où l’on gère les enfants tous les deux et où je peux me reposer un peu sur mon homme.
Je suis toujours surexcitée à l’approche des vacances de l’homme. 2 semaines avant, je lance un compte à rebours dans ma tête tant j’ai hâte, hâte de l’avoir rien que pour moi (nous). Qu’il soit enfin un peu détendu et non stressé par le boulot. Hâte que l’on passe de longs moments ensemble (car les week-end sont bien trop courts à mon goût).
Je pense que cette sensation est exacerbée par le fait que je suis seule toute l’année avec mes enfants et donc ce besoin de se retrouver est juste plus grand encore. Mais les vacances sont finies, nous venons de passer 2 semaines merveilleuses. J’étais bien, dans mon élément, avec les miens. Mais il a dû reprendre le chemin du travail ce matin.
En me levant, c’est bête mais je me suis sentie comme abandonnée. Je m’étais habituée à sa présence tous les matins, je n’aurai peut-être pas dû. D’ailleurs les garçons sont eux aussi déjà en manque. « Où est papa? », « Il est caché? », « Il va venir jouer avec nous ? ». Quelle a été leur déception quand je leur ai dit que papa avait repris le travail….

Bref, les vacances c’est bien mais il ne faut pas trop s’habituer….

5 commentaires

  1. Cette année, nous nous sommes arrangés pour reprendre le travail et l’école en même temps, histoire de pouvoir profiter d’être tous ensemble.

  2. ah ca doit pas etre evident. nous on est content car on profite de chacun et de la famille par rapport au reste de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *