L’importance du rituel pour le coucher

Pendant très longtemps, nous avons eu de gros soucis lors du coucher des petits. Nous passions nos soirées entières, à tour de rôle, à côté d’eux afin de les endormir. Autant dire que pendant 6 mois nous n’avons plus passé de soirées ensemble avec mon homme. Ça devenait invivable. Je redoutais même ces soirées passées dans le noir à attendre qu’ils veuillent bien tomber dans les bras de Morphée.
Notre problème était le suivant : il était hors de question pour nous de laisser pleurer nos enfants parce qu’ils n’arrivaient pas à dormir, ça nous faisait trop mal au coeur. Ils avaient peut-être peur, ils étaient peut être angoissés? Nous passions donc plus de 2h chaque soir à les endormir. C’était carrément devenu l’enfer, on se sentait esclaves de nos enfants, on appréhendait les soirées et notre couple finissait par en pâtir. Forcément, à ne plus se voir, on était sur les nerfs on avait du mal à communiquer.
A bout de nerfs, j’ai donc décidé d’aller en parler à la pédiatre. J’avais peur qu’elle me juge mais j’étais sûre qu’elle saurait nous aider. J’ai bien fait d’y aller et je me demande encore pourquoi j’ai attendu autant de temps. Quand elle m’a vu arriver, cernée, elle a de suite compris. Vos enfants dorment mal c’est ça ? Oui c’est ça et on en peut plus, on est fatigués, sur les nerfs, on ne sais plus quelle méthode adopter. La solution, ce sont les rituels. Peu importe l’heure à laquelle vous couchez vos enfants, vous devez mettre en place un rituel, peut importe lequel. Cela peut-être lire une histoire, faire un câlin devant la télé, cela peut même être papa qui crie pour aller au lit (oui je suis aussi surprise que vous par cette dernière proposition). Le but est qu’il se passe tous les soirs la même chose pour que les enfants comprennent qu’après le rituel il faudra allez au lit. De cette manière, les enfants ne sont pas pris au dépourvu, il savent et sont acteur du rituel. Cela les rassure.Bingo, ça n’a pas traîné, nous avons mis en place le rituel, nous avons choisi le petit câlin 10 minutes devant la télé et depuis, nous pouvons enfin repasser des soirées avec mon homme. Les enfants se couchent sans énervement (sauf exception) et c’est devenu un moment agréable. Nous apprécions tous les 4 ce moment que nous partageons tous les soirs.
J’ai compris qu’il ne sert à rien d’être trop gentils avec ses enfants afin de ne pas en devenir esclaves, que la fermeté est nécessaire afin de se faire respecter et d’instaurer un rythme. Il aura fallu que ma pédiatre me dise tout ça pour que je comprenne que mes enfants étaient maintenant grands, qu’ils savaient jouer des situations et de la gentillesse de leurs parents et malgré le fait que nous leur imposions plus de choses, nos enfants nous aimaient toujours autant !

5 commentaires

  1. ta copine aussi te l’avait dit … 😉

    en tout pas de secret les enfant on besoin d’autorité pour grandir dans de bonnes condition !

  2. contente que vous ayez trouver une solution . et oui ke rituel ca marche !ici c est le brossage des dents et ensuite au dodo ! et la prochaine ecoute les conseils de ta copine caguine lol bisous

  3. Y a rien à dire, sans rituel ça marche pas vraiment.
    Nous c’est dîner, toilettes, brossage des dents (ça c’est un autre sujet lol), histoire dans le lit, le grand lui a le temps qu’on couche les petits avant lol, puis câlin et hop, dodo !

  4. Malgré un rituel rodé depuis plus d’un an (repas, pyjama, histoire dans le lit), en ce moment les coucher sont vraiment compliqués. Ils sont surexcités dans la journée et ont du mal à se poser le soir pour dormir. Il faut qu’on y réfléchisse sérieusement.
    Est-ce qu’il faut expliquer cette situation juste par l’âge délicat (2 ans et 3 mois)? Ou y a t-il quelque chose dans leur vie qui les excite autant?

  5. Ooooh que je suis ravie de tomber sur ton article.
    C’est un sujet épineux à la maison.
    Je n’avais pas pensé au rituel et je vais y réfléchir afin de le mettre en application illico presto.
    Merci, merci, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *