Les jumeaux maudits

Pour tous, les enfants sont une bénédiction. Dans tous les pays, les enfants sont choyés, aimés, garants de la continuité. Il y a les enfants qui resteront « uniques » toute leur vie et ceux qui auront une dizaine de frères et soeurs. Ceux qui seront seuls dans le ventre de leur mère et ceux qui devront cohabiter avec 1 ou plusieurs frères et soeurs. Ces jumeaux auront une particularité, un lien qui les unira à jamais. Heureux sont les parents de jumeaux mais malheureusement ce n’est pas le cas partout….

A Madagascar, plusieurs ethnies rejettent encore les jumeaux et ne garde qu’un seul des enfants jumeaux à la naissance, généralement le plus solide, l’autre est tué ou abandonné. Mais pourquoi font-ils ça ? Ceci est directement lié à une légende, le fady kambana (le tabou des jumeaux) qui considère les jumeaux comme maudits. La tradition d’abandon des bébés jumeaux est motivée par le fait qu’ils porteraient malheur aux parents qui auraient peur du dédoublement de l’esprit et d’autres affirment que seuls les animaux peuvent donner naissance à une portée de plusieurs descendants. Bref à cause de ces croyances, nous en sommes toujours là, les jumeaux sont craints et c’est une malédiction pour une femme, d’en avoir.

Cela me blesse car quand je regarde mes enfants, je ne peux imaginer la souffrance des mamans de ce pays lointain. Ça me met en colère car ses enfants n’ont rien demandé, n’ont pas mérité ça. J’ai l’impression d’être en l’an 1400 ! Certaines mentalités n’évoluent pas, certaines croyances mènent la vie dure aux communautés. Mais réveillez-vous punaise, l’ennemi n’est pas là ! Ce ne sont pas ces enfants vos ennemis mais plutôt votre façon de penser et de faire qui est, je dois le dire, effrayante. Je me dis que j’ai de la chance de vivre dans un pays où les jumeaux sont acceptés, sont « normaux » même si parfois ils font l’objet de questionnements.

Voici mon pavé dans la mare pour Mère Cane. Pour plus d’informations, je vous recommande de lire ce document de l’unicef qui est très complet.

6 commentaires

  1. Je suis tata de jumeaux (aujourd’hui 9 ans), lorsqu’ils étaient bébés, très souvent en promenade on entendait : Bonne chance ! bon courage ! Pourquoi bonne chance ? Pour certains dans notre pays c’est encore un malheur d’avoir des jumeaux !
    Nous on y voit que du bonheur +++++++++++++++ !

  2. bonjour, maman de jumelles de 5 ans, je suis la plus heureuse !! certes après un début difficile – dépression post-partum, j’ai repris mon travail et je gère… un grand bonheur de les voir grandir, pour moi, c’est une bénédiction d’avoir eu mes jujus chéries. j’ai aussi entendu des réflexions lors de nos sorties poussette – poussette powertwin, de la marque jane, je vous la conseille, un modèle extra !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *