Les couches de Tatsu [Test]

Les couches de Tatsu

J’ai déjà testé pour vous, dans un précédent article, les couches lavables Applecheeks. J’ai aujourd’hui le plaisir de tester, grâce à Marie, LES COUCHES DE TATSU. Les couches de Tatsu, ce sont des couches made in France, faites une par une à la main, chaque pièce est brodée. Bref, chaque couche est unique.

Déjà première réaction quand j’ai reçu mes couches, Wahou elles sont superbes. J’aime beaucoup les imprimés dessus. Quand je lisais des mamans sur des blogs qui faisaient des collections des CL, je ne comprenais pas trop mais en voyant celles-ci, j’ai tout de suite compris pourquoi. Elles sont vraiment jolies et originales c’est donc un réel plaisir de mettre ces couches à mes garçons.

J’ai testé la couche classique + la culotte de protection imperméable :
Résultats :

Pas de rougeurs ! C’est toujours ma crainte quand je teste de nouvelles matières sur les fesses de mes bébés.
Pas de fuites ! Alors là le bonheur, les goussets élastiqués aux cuisses sont justes parfaits, mes garçons sont bien protégés.
Couches et culottes réglables : parfait pour adapter à la taille de bébé.
Mes garçons sont à l’aise dans les couches (moi je trouve que ça leur fait un gros popotin et je pense toujours qu’ils vont avoir du mal à marcher avec mais pas du tout).
Alors bien sûr, c’est écologique et on ne le dira jamais assez, c’est un petit investissement qui sera amortit sur le moyen terme.
Pour le type de couche que j’ai testé, il faut compter 15 € pour la couche lavable et entre 10 et 15 € pour la culotte de protection (selon le modèle choisi).

Je suis tout à fait satisfaite des couches de Tatsu et à choisir, je préfère acheter made in france, à une maman couseuse et vous ?


Où commander ?
Les couches de Tatsu

9 commentaires

  1. Kikou !

    C’est trooooooooop compliqué de se lancer dans les couches lavables… Je sais pas vers quoi aller… Et il reste que ça fait tout de même cher le test si ça ne convient pas aux fesses de ma Princesse :s

    Je lis pas mal d’articles qui expliquent les différences d’une lavable à une autre, mais je suis toujours toute perdue ! :s

  2. je pense que le plus dur, c’est de lancer, mais après ça devient un vrai plaisir. Et c’est vrai qu’au bout il y a de sacrés économies. Si j’avais commencé depuis la naissance de mes loulous, j’aurai sacrément économisé…Bon c’est des machines en plus mais une fois dedans, tu vois plus les avantages que les inconvénients 😉

  3. Ils sont trop mignons les dessins des couches. Je préfère la couche au bord orange. Mais c’est assez original!
    J’ai commencé avec les couches jetables alors changer pour du lavable maintenant….je sais pas trop. En plus ici on fait déjà pas mal de lessive alors avec les couches en plus….je devrais investir dans un sèche linge 🙂

  4. Ici c’est TE2! En Best Bottom diapers principalement, et aussi quelques « couseries » de Maman couseuses, bear and ours par exemple, j’adore! Effectivement une fois qu’on en devient accro, ça devient moins économique… Mais toujours écologique, alors, CRAQUONS! hihi

  5. Il faut organisé plus de concours Mama Twins comme celui de la fête des mamans, je connaissais pas ces couches là et j’ai très envie d’essayé. Je suis plutôt classic et culotte de protection et je les trouve très jolies en plus. là j’ai aimer la page et je vais aller y faire un tour. Merci

  6. Bin tu vois quand j’ai eu mon premier j’avais des idées reçu pas top sur les couches lavable, j’ai su que c’était bien quand m’a deuxième à eu un an et je me suis dit que c’était trop tard pour que ça soit rentable puisqu’a priori pas d’autres bébé arf :s j’aurais bien testé pourtant . #fdm

  7. A la maison, je suis adepte des couches lavables. J’ai comme dans ton article des couches + culottes de protection. J’ai testé les TE1 mais sans grande conviction et bien j’ai été déçue. Peut être la marque qui est mauvaise ?
    Bref, je trouve que les CL + culotte sont bien plus absorbantes que n’importe quelle autre couche.
    Pas de rougeurs car en coton bio qui plus est !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *