Ce 13 avril 2010 …..

13/04/2010….Jour de la naissance de mes fils, jour qui a clairement été un des plus dur de ma vie. Petite mise en situation, je suis enceinte de jumeaux, ma grossesse se passe à merveille, je suis au terme de 34SA+3 et je n’ai pas de risques d’accouchement prématuré oui mais….

4h15 : Je suis réveillée dans la nuit car je perds les eaux (et énormément de sang par la même occasion), un peu paniqués, on décolle rapidement de la maison, à 4h50, nous serons à la maternité où je serai prise en charge immédiatement. Jusqu’ici tout va bien, on m’installe le monito, je commence à contracter mais ce n’est pas encore trop douloureux….Avec mon homme l’ambiance est détendue, on rigole, mais on est un peu fatigués (ben oui je vous rappelle qu’il est 5h du mat’)….

7h : Je me mets à perdre du sang…beaucoup de sang….A ce moment là, le monito perd un signal. Nous sommes seuls dans la salle, mon homme décide donc d’appeler une SF. Une jeune fille arrive, voit que je perds beaucoup de sang et me dit « c’est normal, c’est dû au travail qui a commencé », quand au signal que nous avons perdu sur le monito, elle met ça sur le compte de l’appareil… »C’est difficile de capter 2 signaux en même temps vous savez »…Ah bon et c’est censé me suffire comme réponse ça? Elle s’en va….

A ce moment là, je ne suis pas sereine, je décide d’appeler une autre SF, qui appelle immédiatement le gynécologue. Il me fait de suite une échographie et là il n’ira pas par 4 chemins, « un de vos bébés fait des bradycardies, je ne suis pas sûr d’arriver à le sauver, on part en césa »…Ok prends toi ça dans la tronche….

7h30 : J’éclate en sanglot, mon homme qui avait été mis à l’écart pendant l’écho (on lui avait demandé sortir), voit tout le monde sortir de la salle, moi transportée en pleurant. J’ai juste le temps de lui que Nolann va mal…Et je suis emmenée au bloc…Mon homme reste dans le couloir, il n’a pas le droit de m’assister pendant la césarienne. J’aurai pourtant eu tant besoin de lui. Moi je pleure, je pleure…Je ne fais que ça….Je prie aussi, même si je ne suis pas croyante. Mes enfants, je veux voir mes enfants. Je veux que mes 2 bébés vivent.

7h54 : On m’opère, Nolann est extrait de mon ventre mais il ne pleure pas (je sais que c’est lui qui faisait des bradycardies), il est de suite emmené. On extrait Warren qui lui crit, et on l’emmène aussi….Je ne les vois pas…Seul un de mes bébé à pleuré…J’ai peur et je pose la question dont la réponse me tétanise d’avance : mes 2 enfants sont-ils vivants? Pour l’instant personne ne veut me répondre. Personne n’ose me répondre….De longues minutes s’en suivront….

Puis (je ne saurai dire au bout de combien de temps car j’étais vraiment sonnée) une infirmière vient me voir pour me dire que mes 2 bébés vont bien, qu’ils sont pris en charge en réanimation, qu’ils sont beaux, ont des beaux poids pour leur terme (2180g et 2550 g). Que je ne dois plus m’inquiéter. Cette infirmière, j’ai eu envie de l’embrasser de la prendre dans mes bras, j’étais si heureuse. Je la remercie, puis remercie encore. Je pleure, de soulagement cette fois.

On me sort du bloc je retrouve mon homme qui lui a vécu tout ça loin de moi, loin de nous. Je suis rassurée de le voir, j’avais besoin de partager avec lui ce que je venais de vivre. Et nos enfants où sont-ils? On nous les amène en couveuse, je les verrais 1 minute et je ne les reverrai plus pendant 30 heures. Mes enfants vous êtes si beaux, je suis fière de vous.

Alors voilà un des pires jours de ma vie, jour où on m’annonçait qu’on ne sauverait sûrement pas l’un de mes enfants…Jour où ce gynéco aurait du se taire et garder pour lui ces phrases qui me hantent encore aujourd’hui mais jour où ce gynéco à su prendre la bonne décision de m’accoucher en urgence. Je crois que ce fameux 13/04/2010, je suis passée par tous les sentiments l’angoisse, la tristesse, la peur, la joie, le soulagement, la patiente….Je devenais maman…Mais pour moi le plus beau jour de ma vie reste le lendemain, le 14 avril 2010, jour où j’ai vraiment fait la connaissance de mes enfants

30 commentaires

  1. Que d’émotions en te lisant! Mon premier est né en césa aussi en urgence, un peu même histoire et exactement les mêmes ressentiments et pourtant ça fait déjà plus de 4 ans! Le passage entre la peur, l’inquiétude, rassurer le papa à qui personne n’explique rien, tenter de se rassurer soi même (car tout le personnel s’active à nous sauver la vie et sauver la vie de nos bb, sans trop penser à nous rassurer). Très difficile tout ça et pourtant, moi je suis infirmière mais ce jour là je ne me suis pas du tout senti entourée, considérée, … les minutes paraissent des heures, se sentiment de solitude est horrible car on attend toujours un moment chaleureux plein de joie, d’amour pour accueillir nos BB et la césarienne en urgence c’est pas souvent comme ça! C’est dommage! pour moi ça a eu et je pense ça a toujours des répercutions sur ma relation avec mon premier, sur mon second accouchement, … comme tu dis le bonheur c’était le lendemain et tous les jours qui ont suivi!

    1. Merci Lilidadoo, oui tout ce que tu dis je l’ai ressenti ! Les minutes qui paraissent des heures….la solitude (car oui on est entouré de beaucoup de médecins mais on est seules en définitive). Moi je regrette de ne pas avoir vécu un bel accouchement serein. Je pense que les phrases que j’ai entendues raisonneront toujours dans ma tête même si tout s’est bien terminé. Bisous

  2. ben je suis touchée car oui c’est vrai una ccouchement n’est pas censer se passer comme ca ca devrait etre le plus beau de notre vie!!! moi je n’ai eu aucun soucis de se genre mais hier ma soeur a accoucher a ca c’est pas tres bien passer non plus !! ce qui compte c’est que maintenant tu as 2 beaux garcons et en pleine santé !!! bisous

  3. oui finalement comme toi tout est bien qui finie bien heureusement !!! une jolie petite princesse est la maintenant est c’est ce qui compte !!!

  4. Oh bah merde vla que je pleure devant mon ordi maintenant !! C’est très touchant ce que tu racontes là. Parfois les médecins ne prennent pas forcément de pincettes quand il faut agir vite. & c’est vrai que dans ces cas là, c’est vraiment dur de tenir le coup. Mais ton homme et toi avez su rester fort et aujourd’hui vous avez deux beaux garçons en bonne santé. Bravo. 🙂

    1. Oui si ce médecin n’avait pas eut ses paroles, j’aurai peut-être vécu la journée différemment…Quoique…en voyant l’agitation autour de moi, j’aurai vite compris aussi….Des bisous ma belle !

  5. ben voila merci je me leve et je lis ton article et tu me fait pleurer !!!! ca doit etre difficile de vivre ce qui censé etre le plus beau jour de notre vie comme le plus mauvais …
    encore une fois je n’est pas connu tant d’angoises pour la naissance des garcons juste Leo qui a mis un peut de temps a respirer et lenny en neonat 2j seul dans un box dans sa couveuse car trop petit il n’arrivé pas a faire monter sa chaleur corporel ! pourtant j’ai accouchée pas VB a +3j du terme normal ou tout c’est vraiment bien passé mais j’ai vraiment mal vaincue le fait de me retrouver seule dans ma chambre qu’avec Leo et de savoir Lenny tout seul a l’autre bout du couloir me déchirée le coeur … alors quand je vois pas quoi toi tu es passée j’ose mm pas pensée a quelle point ca a du etre difficile !

    aujourd’hui on a des petits mecs en pleine santé et des vrai petites tornade et ca c’est le plus important !!

    bisous <3

  6. C’est très touchant!
    Nous avons eu un parcours de grossesse similaire: 2 bébés, accouchement à 34+3 alors que tout se passait bien. J’ai eu la chance d’avoir un accouchement qui s’est très bien passé. J’aurais par contre bien aimé qu’il y est moins de monde! et surtout, j’aurais aimé voir mes puces juste après l’accouchement! car j’ai dû attendre des heures et des heures avant de les voire pour la premières fois!
    Maintenant, c’est que du bonheur!
    Merci pour ce partage avec nous!

  7. récit très émouvant la petite larme m’est montée
    quelle angoisse le gynéco n’a vraiment pas eu de tact en te balançant cette phrase!!!
    aujourd’hui tout va bien et tu as 2 petits loups en pleine forme, ils sont là tous les 2 auprès de vous

  8. OUah… je ne sais que dire.. ce récit est tellement émouvant…
    cela m’a fait pleurer…Les médecins feraient tellement mieux de se taire par moment…je suis si heureuse pour vous que tout se soit bien passé au final…
    quel courage…

    et merci de faire partager

    et continuez à vivre votre jolie vie

  9. Oh je suis hyper émue, j’ai pleuré devant mon pc. Je n’ai pas pu m’empeché de me mettre à ta place et ayant aussi vécu une césarienne je te comprends vraiment. C’est si dur, on ne vois rien, on ne sais rien, on dépend des autres de ce qu’ils veulent bien nous dire et c’est insoutenable.
    Et 30 heures sans les voir comment ca ce fait ?
    Heureusement aujourd’hui tu as deux superbes petits garçons plein d’entrain !
    Je vous embrasse tous la famille Mama Twins <3

    1. Merci ma Dorothée <3
      Moi aussi j’étais émue en écrivant ce récit. Tu vois je t’avais prévenue lol. Oui j’ai passé 30 heures sans les voir car je ne pouvais pas du tout bouger à cause de la césa et mes fils étaient en réanimation alors j’ai été obligée d’attendre de pouvoir bouger un minimum. Il a donc fallu attendre le lendemain, que papa arrive et m’emmène en fauteuil rencontrer mes trésors <3 Des bisous ma belle

  10. Eh bien! Pour moi aussi j’ai eu la p’tite larme.
    Bravo en tous cas, tu as été très courageuse.
    Mon accouchement a été assez difficile, long et douloureux.
    je suis aussi passée par toutes ces émotions que tu décris, quand je suis arrivée à la mat’ le matin à 9h30, je ne pensais pas que j’accoucherai qu’à 22h50!!
    J’ai aussi eu une phrase qui m’a tétanisée, c’est quand on m’annonce vers 17h, que malgré les contractions hyper douloureuses toutes les 4 minutes depuis le matin, que mon col n’est tjs ouvert qu’à 1, que du coup ça ne sera pas pour ce jour même et que je risque la césarienne… je ne savais plus où j’étais et mon chéri était plus paniqué que moi du coup il a fallu que je reprenne mes esprits pour essayer de le rassurer lol!
    Mais bon, j’ai finalement accouché qq heures plus tard par voies basses mais avec les forceps qd même. J’ai encore eu peur car il ne pleurait pas, mais les SF me disaient qu’il allait bien.
    Cependant, je n’ai pas à me plaindre car j’ai eu droit à presque 3h de peau à peau avec mon bébé.
    Bravo à toi! Et bravo à tes loulous! Aujourd’hui c’est que du bonheur! 😉

    1. Merci pour ton message 🙂 Toi aussi ça a été long dis donc avec pas mal de rebondissements…Le peau à peau, j’en aurai rêvé. Aujourd’hui nous avons des enfants en pleine forme, c’est bien là l’essentiel.

  11. quel récit, j’en ai froid dans le dos et suis toute émue. ici menace d’accouchement prématuré à meme pas six mois hospitalisée j’ai cru que mon petit poulet allait arriver à meme pas 800grammes… ce qui se retrouve dans nos deux expériences c’est parfois ce corps médical qui ne prends pas soin de nous et qui nous affole plus qu’il nous rassure… moi on m’a dit texto : sil venait à venir nous ne savons pas si nous pourrons le sauver (hemorragies cerebrale, arret du coeur…) c’est juste horrible et je pense comme toi que cet épisode de ma grossesse me hantera encore longtemps !
    bises à tes deux loulous qui en passant sont trop trop carquants hihi

    1. Merci Laëtitia. En effet, ils ne prennent pas gants et ne pensent pas que ces phrases hanteront les mamans….je comprends que toi aussi tu sois hantée par cette phrase bouhhhh. C’est dingue quand même…Prenez des pincettes quoi mesdames et messieurs les gynécos!!!! Bises

  12. Bonjour,
    Je découvre tout juste ton blog. Je parcoure quelques articles, j’aime beaucoup! Puis, je « tombe » sur cet article là, impossible de partir sans laisser une trace de mon passage.
    Ton article m’a touchée, émue. Au fil des mots, je sentais mes poils se hisser et une boule monter dans ma gorge. Je suis contente que l’issue soit celle -la et j’espère que tes petits bouts vont bien aujourd’hui. Il y a des moments où tous les sentiments se mêlent, je te comprends quand tu dis que ce jour là en fait parti.
    Bonne continuation et a très vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *