1er mois d’école et déjà, la gémellité pose problème….

1er mois d'école et déjà, la gémellité pose problème....
Dès l’inscription à l’école, la question de la gémellité s’est posée. Avec la directrice, nous avons choisi d’un commun accord, de laisser les garçons dans la même classe pour cette première année. Après avoir passé près de 3 ans et demi ensemble à la maison avec maman, je me voyais mal les séparer aussi brutalement. La directrice était d’accord avec nous et a validé notre choix.

Le jour de la rentrée, la maîtresse des garçons m’a fait une remarque qui résonne encore en moi « Qui est qui ? Je ne les reconnaîtrais jamais de toutes façons ». A ce moment là, j’ai senti que cette année ne serait pas facile, qu’il faudrait que je m’impose et que mes fils s’imposent pour qu’ils ne soient pas considérés comme différents des autres.

Oui je dis bien différents des autres, car les miens, personne ne fait l’effort de savoir qui est qui. Dès le début, la maîtresse s’est convaincue qu’elle n’arriverait pas à les différencier et résultat, c’est ce qu’il se passe. Début septembre, elle m’a demandé de mettre en place un code couleur vestimentaire pour pouvoir l’aider à les distinguer (je précise tout de même que bien qu’étant jumeaux, mes enfants sont tout à fait reconnaissable, quand on prend le temps de les regarder). Pendant 3 semaines, j’en ai habillé un en clair et l’autre en foncé, pour lui faciliter la vie. Mes enfants n’avaient pas envie de mettre ses tenues ? Tan pis, nous avons tout de même fait l’effort pour qu’ils s’intègrent mieux.

Et puis un matin, Warren a voulu mettre son pull Cars favori (mais qui n’était pas de la bonne couleur) et bien rebelle que je suis, je lui ai laissé mettre son pull favori non mais ! Au bout de 3 semaines, je pensais que la maîtresse aurait quand même intégré qui était qui mais je me suis plantée ! Elle ne savait toujours pas et même pire.

Vendredi dernier, elle m’a demandé de remettre en place ce code couleurs car je cite « elle n’y arriverait pas et que ça embrouillait tout le monde ». Je suis surprise car elle arrive à distinguer et assimiler le prénom de 24 autres enfants mais pas les miens ? Mais merde quoi, faut faire un effort maintenant. Je suis furieuse car j’ai l’impression qu’elle a catalogué direct mes enfants, qu’elle ne leur a pas laissé de chance, ils sont considérés différemment des autres car ils sont jumeaux et ça me fous les boules qu’elle ne prenne pas le temps de les observer. Si elle faisait vraiment attention, elle verrait qu’ils n’ont pas la même forme de visage, pas les mêmes joues, pas le même comportement. Il suffirait juste de regarder….un peu mieux…

Pour lui faciliter la vie, je vais de nouveau devoir plier à ses exigences et m’adapter. Nous devons tous nous adapter, moi, mes enfants et la maîtresse dans tout ça ? Ce n’est pas elle qui doit donner l’exemple ?  

80 commentaires

  1. Bonjour,
    Votre maîtresse ne fait pas d effort, et elle ne veux pas le faire. Moi mes jumelles se ressemble sauf pour les cheveux, une est frissee l autre pas, c est plus facile mais la maîtresse ne m impose pas de code couleurs, si vous dites qu au niveau du visage ils ont des choses différentes, elle devrais les voirs. Revoyez avec elle, elle doit faire l effort.
    Veronique gaillard sur Facebook

    1. Oui en effet, je pense qu’elle ne fait pas d’effort, elle ne se donne pas la peine 🙁 alors qu’au centre aéré par exemple, il n’y avait aucun problèmes. Là pour le coup, c’est vraiment une question de personne.

  2. je n’ai pas de jumeaux moi même mais ma copine a des vraies jumelles, elles se ressemblent beaucoup ,et elle avait peur justement que ça soit un problème ! au final elles étaient ensemble à la crèche et le personnel a fait l’effort de les reconnaitre,à un age ou elles ne savaient pas dire leur prénom, et sans code couleur, sans réflexion désolbligeante, juste avec un peu d’effort ! il me semble que la maitresse n’en fait aucun !! peut etre faudrai t il voir avec la directrice …

  3. Bonjour. Je suis maîtresse d’écoles. L’an passé j’ai eu des jumelles, cette année j’ai des jumeaux… Si je trouve la façon de parler de votre enseignante un peu rude, je peux peut-être essayer de lui trouver des arguments. Ce n’est pas en classe que cela pose problème, mais + en cour de récréation ou bien dans le rang. Je vous mets au défi de reconnaître d’autres jumeaux que vos enfants parmi des dizaines d’autres enfants qui courent dans tous les sens… Si vous trouvez que vos enfants ont des différences visibles, c’est aussi parce que vous les connaissez depuis toujours. En un an, la seule chose qui me permettait de différencier les jumelles étaient leur coiffure, si un jour elles étaient revenues coiffées différemment j’aurais été perdue. Ce n’est pas de la mauvaise volonté ! Peut-être que chaque partie doit mettre un peu d’eau dans son vin pour apaiser ses tensions qui au final ne sont pas bien graves, du moment que l’enseignante traite vos enfants avec respect et que eux se sentent bien à l’école.
    Bon courage !
    Aude

    1. Idem pour moi… J’ai eu 2 lots de jumeaux dans une seule classe l’année dernière, et j’ai eu beau faire beaucoup d’efforts, je n’arrivais pas forcément à les reconnaitre. Le moyen infaillible était de les entendre parler, parce que je suis très auditive. Mais quand on veut interpeller un enfant, c’est pas pratique.

      Par contre, il est vrai que la maitresse a sans doute été brusque…
      Peut etre prendre RDV avec elle pour lui en parler?

    2. Oui je pense demander un RDV pour que l’on puisse en discuter et que je lui explique que ça me blesse et qu’en aucun cas, je ne veux que ça ait des répercutions sur mes enfants. Tous les matins, je lui dit pourtant qui est qui, ils ne sont pas habillés pareil, bref, je fais de mon mieux moi.

    3. Maîtresse également, j’ai eu des jumeaux dans ma classe l’année dernière. Eux aussi avaient des différences, pas de souci pour les différencier quand ils étaient l’un avec l’autre (différences de tailles, dans le regard, le visage). Mais ça devient nettement plus compliqué en n’en voyant qu’un, et notamment dans la cour de récréation. Enfin quand je me trompais, ça les faisait rire 😉 Mais il est clair que cette maîtresse ne fait aucun effort, un rendez-vous avec elle sera sûrement le bien-venu… Quand on veut on peut !!!

  4. Dur dur pour toi, j’ai aussi pas mal de problèmes avec la maîtresse de l’un de mes enfants… les miens ne sont pas jumeaux mais ils ont 1 an d’écart ils sont très proche et on du mal à se séparer.
    C’est difficile d’imposer un code couleur surtout que les enfants à cet age là commence a s’affirmer et ils ne voudront peut-être pas mettre les habits que tu leur imposes. Elle ne peut pas tout simplement leur demander leur prénoms quand elle s’adresse à eux ??? Je ne vois pas où est le problème pour elle, certes elle mettra plus de temps pour les reconnaître mais elle finira par y arriver. Si ça t’intéresse mon billet sur mon fils qui ne veut plus aller à l’école :

    1. J’irai lire ton billet, merci.
      Oui le soucis est là, ils ne comprennent pas pourquoi je leur impose des habits alors que ça n’a jamais été le cas. Et qu’est ce que c’est énervant d’entendre tous les jours : « alors qui est qui? »….

  5. Bonjour, je réagis car j’ai écouté ce matin un podcast de l’émission sur les jumeaux de la Tête au carré et le psy dedans disais que d’abord, il n’y avait aucune utilité à les séparer à la maternelle (et même que ce serait plutôt nocif). http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-jumeauxmais-differents
    Ensuite, cette maîtresse me semble ne faire aucun effort. Pourrais-tu lui parler pour lui expliquer que tu ne vois pas où est le problème, qu’elle doit faire l’effort de les différencier et que tu n’accepteras pas que tes enfants soient ainsi catalogués/discriminés à cause de la gémellité ? En tant que maman et psycho, ça me hérisse de lire ça. Bon courage.

  6. Coucou
    Je n’ai pas de jumeaux mais je pense que la maitresse n’a pas envie de faire d’efforts, je trouve même cela un peu abusé de devoir te forcer a ce code de couleur, a ta place je lui dirais bien le fond de ma pensée non mais oh !

  7. dsl mais la maitresse c’est osn role. tu vas pas non plus mettre un en jupe et lautre en patalon !!!! ca me sidère
    en plus sur la photo on vois bien une difference sur le visage si elle prenait le temps de les observer et de faire son boulot. bon courage et explique lui que c a elle de faire l’effort et pas a toi.

  8. Je comprends ta colère et peut être, devrais-tu prendre contact avec elle via un rendez vous pour en discuter…
    Car il faut désamorcer ce « problème » avant que cela ne te touche trop et que les garçons le ressente…
    Dans un 1er temps un rdv avec la maitresse pour que vous puissiez prendre contact et que tu l’as rassure et lui « présente » tes petits gars, donne lui des pistes et indices pour qu’elle les distingue…
    et si cela ne marche pas, demande un rdv avec la directrice…

    Mais je t’avoue que ce genre de réaction de la part de la maitresse me sidère… vraiment…
    bon courage!

    1. Oui c’est ce que je pense faire, lui demander un RDV afin que je puisse lui donner mon opinion. Et surtout je voudrais qu’elle soit aussi à l’aise avec mes enfants qu’avec les autres. Je vois bien que son comportement est différent avec les miens 🙁

    2. Elle ne se sent pas à l’aise c’est clair, donc (malheureusement) c’est à toi de l’aider a ça… Je te souhaite bon courage!
      Reste positive, elle le deviendra a ton contact 🙂
      Bises

  9. Coucou… Je suis ton blog régulièrement mais honte à moi je ne commente jamais mais là en tant que maman de jumeaux (bon des faux donc ça me facilite les choses pour ce cas précis !! :p), je me permets de réagir car pour le coup je trouve que la maîtresse de tes loulous ne fait pas beaucoup d’efforts… L’année dernière et l’année d’avant, mes « minus » avaient dans leur classe de vraies jumelles… Les deux maîtresses ont eu elle aussi peur de ne pas les reconnaître… Moi sincèrement, j’arrive à les distinguer et je ne pense pas que ça soit uniquement parce que moi aussi j’ai des jumeaux et que j’attache une importance « suprême » à ne pas les appeler les jumelles ou les filles, elles ont chacune leurs identités et je pense que c’est sacrément important…. Les deux maîtresses n’ont demandé qu’une seule chose à la maman ; ne pas les habiller à l’identique… Elles ont galéré les premiers mois à les reconnaître c’est certain, mais chaque matin, la maman aiguillait la maîtresse en lui disant unetelle est en rose, l’autre est en bleu… Et ça a marché comme sur des roulettes !!! Je pense que comme tu le dis si bien, la maîtresse s’est convaincue qu’elle n’y arriverait pas et ne cherche pas à aller plus loin… Désolée d’écrire un pavé mais oui ce genre de comportements m’insupporte !! Courage à toi et à tes loulous… 🙂

    1. Merci pour ton message ! Chaque matin, je lui pourtant qui est qui…mais rien n’y fait. Je me bats depuis qu’ils sont petits afin qu’on ne les appellent pas les jumeaux, qu’on les distingue….alors là j’avoue que je suis déçue du comportement de la maîtresse.

  10. Coucou, je comprends te comprend à 100% car j’ai une soeur jumelle (nous sommes de vraies jumelle) et malheureusement j’ai eu une scolarité pas super, plein de difficulté pour s’intégrer car nous étions considéré comme « différentes ». Au collège et Lycée aussi les proffesseur ne faisait AUCUN effort et dès le départ ne font pas attention et s’en foutent, pour eux ont est jumelles et c’est tout. On était pas considéré comme 2 personnes à part entière… tout le temps « Les Jumelles », comme si on avait pas de prénom… Au conseille de classe on nous comparé plutôt que de faire cas par cas… Alors qu’en grandissant on avait une forme de visage et des expressions complètement différentes. Bon courage pour la scolarité de tes fils, moi j’en ai souffert et j’espère qu’ils n’en souffreront pas trop… Mais vu les émissions débile qu’on voit à la télé sur les jumeaux ça ne m’étonne pas que les gens nous prennent pour des personnes différentes. Très difficile d’être reconnue comme une seule et unique personne. Aujourd’hui je suis blonde (fausse blonde) et ma soeur brune et beaucoup de personne continu encore à m’appeler par le prénom de ma soeur. La vie de jumeaux et très difficile. Bon courage

    1. Merci pour ton retour d’expérience. C’est hyper important pour moi d’avoir des messages de personnes ayant vécu cette situation. Cela me donne les clefs pour avancer et protéger mes enfants.

    2. Ah c’est marrant, on a pas vécu notre scolarité de la même façon que vous avec ma soeur. On a pas eu trop difficultés. Nous avions les même amis jusqu’au collège parce que nous voulions commencer à nous détacher. Et tout le monde (ou presque) faisait l’effort de nous reconnaître.
      Par contre, on se rejoint sur un point, on avait horreur d’être appelées « les jumelles », pour la même raison que vous, nous sommes 2 et pas une seule personne ou un groupe.

  11. elle veut pas que tu leur mettre un bracelet d’identification non plus ??? ou un panneau autour du coup ??

    comment rendre des jumeaux encore plus fusionnelle …. ca va pas les aider a ce séparer je pense

  12. Autant je comprend qu’au début, la maîtresse galère un peu (perso j’ai du mal à différencier certains élèves, alors qu’ils ne sont pas du tout jumeaux, ni même de la même famille!) au début, car elle doit assimiler les prénoms de 25 (ou plus) gamins en peu de temps. Mais je trouve en effet son attitude choquante: partir du principe qu’elle ne pourra pas les différencier, c’est les définir quasi comme une seule et même personne! Elle aurait pu demande ce code couleur le temps de s’y faire, mais certainement pas d’une manière définitive!

    1. Je comprends sa situation aussi, je sais que ça doit être hyper difficile d’assimiler autant d’enfants, de prénoms….Mais c’est son manque d’effort que je ne comprends pas. De ne pas prendre le temps. Je ne vais pas imposer des choses à mes enfants toute l’année parce qu’elle aura décidé de ne pas les regarder….Imagine elle les a pendant les 3 années de maternelle, je serai pas dans la merde tiens !

  13. Coucou, c’est vraiment de la mauvaise foi qu’elle laisse paraître , et elle n’a vraiment pas envie de faire d’effort !!!

  14. est-ce qu’elle apprend aux enfants de la classe à reconnaitre tes garçons par la couleur de leurs habits ou n’y a-t ‘il qu’elle qui soit aveugle??????????
    je comprends ton mécontentement et ta colère, ça m’énerve pour vous!

  15. alors là juste puffffffff t’es tombé sur une conne!
    je crois quil ne faut pas aller dans son sens, tes fils ont leur identités, cest comme sil elle demandait a metre des numéros sur chaque enfant juste par ce que cest plus simple!
    je pense quil serait peut etre utile d’en parler avec la directrice car ce nest pas a toi de faire l effort que tes enfants soit encore plus différent.
    je ny connais rien, je nai pas de jumeaux ni denfants encore a l école, mais juste un bon sens, un ce genre de comportement ménerve. l imbecilité dans toute sa splendeur;…

  16. Je reconnais un peu de mon expérience de l’an passé dans votre récit, je me suis faite la même réflexion sur le fait que la maîtresse retenait les prénoms d’une nouvelle vingtaine d’élèves tous les ans mais qu’elle buggait sur mes filles. Ce sont des fausses jumelles, elles ne se ressemblent pas plus que des soeurs, y’en a une plus grande et plus forte que l’autre et pourtant au bout d’un mois la maîtresse et l’atsem me disaient qu’elles n’arriveraient jamais à dire « qui est qui »
    J’ai vraiment trouvé cela ridicule !!!

  17. Franchement c’est dur… je sais que pour toi c’est pas cool ni pour tes garçon mais perso je n’y arrive pas et c’est pas faute d’avoir essayer ! J’ai jamais su distingué mes deux cousines qui sont jumelles, au début quand j’étais petite j’y arrivais grace à une veine apparente sur l’une d’elle mais après aujourd’hui je l’ai confond encore… J’ai travaillé à l’école en ce début d’année y a aussi des petites jumelles, j’arrive facilement à me rappeler des prénoms des autres petits éléves mais alors la j’arrivais pas à les distingué, la maman à donc mis une barrette différentes aux filles. Après je pense que c’est une question d’habitude le temps de mémorisé, de reperer les traits de caractère… après je suis pas convaincu par les couleurs car c’est vrai que finalement c’est comme attribué un numéro

    1. oui ce qui est normal, mais c’est vrai que c’est pas facile, pour personne d’ailleurs et encore plus pour tes petits bouts c’est normal. Moi je sais que les petites puces dont je parlais elle disait d’accord même si la maitresse ce trompait et au bout de quelque jours bin elles sen sont affirmé et montrait du doigts. Et c’était d’autant plus difficile que la c’était des petites anglaises qu’elles ne parlaient pas un mot de français, la quand même… enfin bref je te comprend

  18. bonjour j ai moi aussi deux ptits mecs qui se ressemblent beaucoup pas tjrs evident pour eux surtout pour l identitè propre je me retrouve dans tes commentaires fait comme toi tu veus et pour le bien etre de tes loulous mais bon !! pas facile !! moi je leur en parle et leur dit de reprendre le maitre et le personnel scolaire en s identifiant !!! courage !!!!

  19. Salut 🙂
    Mes garçons sont monozygotes aussi et comme toi on trouve que quand même ils ne se ressemblent pas TANT que ça !
    Entrée en petite section cette année, ensemble dans la même classe pour éviter d’ajouter un changement en pluss de tout ceux qui leur arrivent en ce moment. La maîtresse a été très sympa et m’a demandé sur quoi se baser pour les reconnaître. Parce que pas de code couleur ici, ils ont des vêtements attitrés (et au pire ils sont marqués !) mais tu connais les modes des saisons, en ce moment c’est beaucoup de marrons, de gris… et j’ai pas envie de refaire la garde de robe de mes garçons pour réussir à les habiller tous les jours dans des coloris tranchant ! Et heureusement, elle ne me l’a pas demandé 😀
    Nos garçons sont coiffés différemment. J. a les cheveux un peu plus long sur le dessus qui laisse ses petites bouclettes s’exprimer, V. a les cheveux plus courts. Et mine de rien, ça change vachement leur visage (et ils sont beaux tous les deux :D).
    Elle appréhende un peu le futur passage chez le coiffeur, mais je pense que d’ici là, elle se sera habitué. Au pire, elle se recréera une nouvelle habitude !

  20. Mais s’ils gardent toujours la même place à leur bureau ça devrait être simple pour la maîtresse, non ?
    En tout cas c’est clair qu’elle ne veut pas faire d’effort. Mais personnellement je lui parlerai pour lui expliquer la chose suivante : vous êtes contre le fait de les habiller toujours avec un code spécial. Ce ne sont pas des objets mais des êtres humains uniques de caractères et de certains traits. Vous pourriez préciser que votre entourage, voisins et connaissances n’ont jamais eu de problèmes. C’est délicat à dire mais c’est nécessaire dans le cas de cette satanée maîtresse….
    Courage !

  21. J’arrive ici par Hello Coton. Je suis moi même jumelle (de 26 ans). Et de lire que vos garçons ne sont pas différenciés à l’école, par la maîtresse m’exaspère.
    C’est difficile de se faire sa propre identité lorsque l’on est jumeau alors si en plus, les autres ne font pas l’effort de nous différencier et mieux, nous reconnaître c’est vexant.
    De ce que je me souviens, à l’école, on nous reconnaissait. Et pourtant, nous sommes vraies jumelles, on se ressemble beaucoup. On détestait qu’on nous appelle les jumelles, ça nous donnait l’impression de compter pour une et pas deux.
    Quant à être dans la même classe. Je vous dirais de les laisser ensemble et quand ils seront prêts, ils vous demanderont (ou pas, à eux de voir) à être séparer.
    Nous avons demander à ne plus être dans la même classe en 5ème, c’est vous dire qu’il nous a fallu le temps. Je me rends compte en parcourant la toile qu’être parents de jumeaux c’est se poser beaucoup de questions, je n’ai jamais ressenti ça de mes parents alors qu’ils sont très certainement passés par là. Je conseillerais aux parents de faire ce qui leur semble le mieux et de toute façon, si ça ne plaît pas aux enfants, ils le diront.
    C’est la première fois que j’écris mon vécu sur un blog. J’espère vous avoir aider même un tout petit peu. Je vous souhaite bonne continuation avec vos garçons (qui sont très mignons en passant ^^).

    1. Merci beaucoup Charlotte, c’est vrai qu’ils sont mignons ^^ (maman gaga moi ?). Merci en tout cas pour votre message. Comme dit un peu plus haut, c’est hyper important pour moi de connaître des personnes ayant eut la même expérience. Mes enfants ne s’exprime pas encore à ce sujet, j’essaye de les protéger au max des remarques, des gaffes des gens mais c’est pas simple. Bonne soirée.

  22. Roh c’est assez triste cette histoire et c’est super délicat! Laisse lui un peu de temps mais à condition qu’elle y mette aussi un peu de bonne volonté. Le code couleur ça va un moment, au début pour s’habituer, mais après ça devient lourd je comprends ça. En tout cas courage et ne vous laissez pas faire <3

  23. Je ne connais pas tes enfants, premiere fois que je les vois en photo et en 2 minutes j’arrive a voir qu’ils sont différents même en faisant des grimaces! Juste qu’elle veut pas se fatiguer.

  24. Ah quand je lis des commentaires parlant de « lots de jumeaux » ça m’énerve… Nous ne sommes pas un lot car nous ne sommes pas 1 mais bien deux. Nous ne sommes pas non plus une marchandise ou des bêtes curieuses merci.
    Je le dis haut et fort les gens qui ne « reconnaissent » pas ne font aucun effort et ce n’est pas plus compliqué que ça. Rien qu’un grain de beauté peut aider pour reconnaître l’un ou l’autre. Intéressons-nous à la personne et pas à l’apparence vous verrez que vous saurez vite distinguer l’un de l’autre. De tout façon c’est simple, dès que l’on prononce le mot fatidique « jumeaux » les gens se mettent en tête qu’ils n’arriveront jamais à faire la différence (pas besoin de la faire elle y est déjà !).
    J’ai très bien vécu mes années de primaire (à croire que les enfants à cet âge là sont plus intelligents que par la suite) et vécu l’enfer au collège et au lycée. J’en ai entendu des phrases qui m’auraient poussée au crime « La jumelle devant la télé pourrait-elle se décaler ? » (conna…). Considérées ma soeur et moi dès le départ comme un couple, un lot, une seule personne, un duo, les gens pensent qu’on se suffit l’une à l’autre et bien erreur, on a besoin de souffler, on se voit assez à la maison merci. Et les professeurs ! Quelle pédagogie, bravo… (je précise qu’il y a des exceptions, pas tous les professeurs sont concernés par ce que j’écris, ne vous sentez pas visé si ce n’est pas votre cas). Les professeurs revenaient du conseil de classe avec des phrases types : « Manon, vous participez plus que votre soeur mais vos résultats sont moins bons ». Non mais allô quoi ? Je t’ai pas demandé une comparaison avec ma soeur ? Mais qu’ont-ils très sincèrement dans le crâne ? Ces gens là sont censés avoir fait des études et bien je ne vous dis pas bravo. (Non, pas tous les enseignants sont concernés je le répète, si vous ne vous sentez pas concerné c’est votre droit et félicitations). Les gens m’ont fait vivre une scolarité horrible, aucun effort un point c’est tout. Et j’ai envie de leur dire : Merde. Vous êtes incultes, voilà.
    Ayant une soeur jumelle ce que je dis c’est du vécu et c’est véridique, ceux qui parlent sans connaître la gémellité votre jugement n’est pas en connaissance de cause. Voili voilou, bon courage à tes fils !

    1. Bonjour Manonette W et merci pour ton message et d’avoir exprimer ton ressenti. C’est exactement mon combat au quotidien, qu’on ne les appelle pas les jumeaux, qu’on les différencie, que les gens apprennent à les connaître individuellement.

  25. Perso je vois bien leurs différences sur la photo , au boulot on en a déjà eu et j’ai toujours eu cette facilité , pourtant des fois ils étaient très semblables

  26. Je suis sûre aussi qu’une bonne discussion peut faire avancer les choses. Les jumeaux même « vrais » ont des différences, dans le regard, dans l’attitude, dans les manières. Je connais des jumelles et je ne les vois pas souvent mais avec de l’observation je les différencie l’une de l’autre. Après quand ils sont en train de courir dans la cour j’avoue c’est plus compliqué, mais là elle n’a pas l’air de faire d’effort du tout la maitresse ! bon courage

    1. Oui je peux comprendre dans la cour que ça puisse poser problème (quoi que à la limite tout autant que les autres enfants). Mais le matin quand j’arrive, qu’ils ne sont pas habillés de la même manière, qu’ils ont des attitudes différentes, j’attends d’elle qu’elle commence à assimiler….:) Merci pour ton message.

  27. Je mets mon grain de sel car en tant que mère de (faux) jumeaux, je me sens concernée, forcément.
    j’ai toujours été surprise par le fait que les adultes ont toujours cette même réaction face à des jumeaux et ce, qu’ils se ressemblent ou pas: « oh mon dieu qu’est-ce-qu’ils se ressemblent, je ne saurai jamais qui est qui!!! » et bien que cette réaction soit très agaçante quand ça concerne mes propres enfants, je dois bien avouer que j’ai moi-même beaucoup de mal, malgré tous mes efforts, à faire la différence lorsqu’il s’agit de ceux des autres. Il y a quelques « paires » de jumeaux monozygotes autour de moi et je vois bien qu’il y a des différences, mais je n’arrive pas à les associer à chaque enfant.
    Néanmoins, j’ai pour excuse de ne pas voir ces enfants tous les jours, je pense que si c’était le cas, au bout d’un moment je finirais quand même par savoir qui est qui! Du coup j’ai du mal à comprendre l’attitude de la maîtresse.
    Après la question de les séparer ou pas c’est toujours un gros dilemme pour les parents… Nous les avons séparés en grande section, sur les conseils de la maîtresse et aussi parce que vous sentions qu’ils avaient besoin de vivre leur vie chacun de leur côté. La séparation est passée comme une lettre à la poste, ils étaient même contents car, je cite: »comme ça le soir on pourra se raconter la journée! »
    Maintenant ils sont au CP, chacun dans une classe, avec chacun leurs copains et des copains en commun, toujours aussi complices mais avec leurs petits moments en solo. Ah les jumeaux c’est pas simple mais c’est que du bonheur…
    Bon courage en tout cas!

    1. « Ah les jumeaux c’est pas simple » à cause d’autrui bien sûr. Mais sinon ce ne sont que deux frères et soeurs normaux. Ce sont les autres qui rendent notre vie pas simple, mais j’ai avec ma soeur (jumelle) exactement la même relation qu’avec mon frère de deux ans de plus. Ma soeur c’est ma soeur avant d’être ma « jumelle ». Rien de plus simple. C’est la société qui rend les choses difficiles. (Je crois que la gémellité dépasse le petit esprit de beaucoup parmi ceux qui ne la vivent pas).

    2. Quand on ne voit pas les enfants tous les jours, je peux comprendre qu’on ait un moment d’hésitation en cas de forte ressemblance mais je n’accepte pas lorsqu’il s’agit de LEUR maîtresse.
      Aussi, je suis assez d’accord avec Manonette, les jumeaux ce n’est pas simple à cause des autres. Ceux qui nous répètent : « mais comment avez-vous fait ? ça doit être dur ? vous reconnaissez vos enfants ? mais quelle horreur des jumeaux….Ohlala Ohlala…. » Hum Hum enfin ceux qui n’en ont pas, ne peuvent pas comprendre l’incidence de leurs mots sur nous, familles de multiples. Si on ne considéraient pas les jumeaux comme différents, ils ne se sentiraient pas différents 😉

  28. Je connaissais un petit Theo et Arthur … Ils étaient différents mais je n’y arrivais pas … L’un avait un visage plus fin que l’autre, mais le reste était pareil … Je comprends ce que tu dois subir .. Je crois que pour certains (et comme moi), c’est plus dur que d’autre de différencier des visages : si je vois quelqu’un une fois, je ne suis pas forcément capable de le reconnaître, pire, je suis capable de le confondre : ça la souvent joué des tours.

    1. Je comprends tout à fait. Ça peut être difficile quand on ne voit pas les enfants tous les jours. Je ne te jette pas la pierre. Par contre, leur maîtresse qui les voient 4 jours par semaine….c’est quoi son excuse ? 🙂

  29. Mais c’est quoi cette directrice ? Quelle change de métier, elle ne prends même pas la peine de faire un effort, chaque jumeaux, jumelles se ressemblent mais pas à 100%, chacun à sa personnalité, au bout de 3 jours elle aurait dû voir leur différence. Elle va juste les complexer et emmerder le monde. Désolé un coup de gueule mais ces gens m’insupporte, elle se sent supérieur à toi car elle est directrice, elle se permet de te parler ainsi avec son code couleur, comme ci tu était OBLIGE !!! Quelle n’oublie pas que ci elle à sa place dans l’école, c’est grâce aux parents et aux élèves, que c’est à elle de faire l’effort de différencier tes enfants.

    1. Coucou, c’est pas la directrice, c’est la maîtresse. Par contre si je vois qu’après discussion, ça ne s’arrange pas avec la maîtresse, je passerai direct au dessus. Merci pour ton coup de gueule 😉 ça fait du bien d’être comprise 🙂

  30. Mes 2 garçons (vrais jumeaux) sont en dernière année de crèche et tout se passe bien avec les adultes qui arrivent facilement à les identifier. Et moi aussi, tout comme la plupart des parents de jumeaux, je trouve qu’ils ne se ressemblent pas tant que ça mais je ne suis pas sure qu’auprès des petits copains de la crèche cela soit aussi évident ^^
    Avec le papa, nous nous sommes dits que nous ferions des coupes de cheveux différentes pour que les gens puissent les reconnaitre + facilement et que cela leur permettrait d’avoir un rapport plus simple avec les enfants / adultes de leur entourage.
    Mais au fait, est-ce que les vrais jumeaux peuvent dire si ça le dérange tant que ça qu’on les confonde ? Est-ce que ce n’est pas un problème que nous « non jumeaux » créons ?

    1. Pour l’instant, mes enfants ne s’expriment pas sur le sujet donc je ne peux parler à leur place. Moi de mon côté, je veux juste qu’ils grandissent et soient considérés individuellement au même titre que leurs petits copains.

  31. Ici arrière grand-père jumeau, grand-père jumeau et un père jumeau…
    Autant dire que ce dont tu causes je connais lol
    C’est énervant à la longue !

  32. Bonjour, en tant que maitresse je me dois de repondre a ton article 😉
    Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Tu n as pas a mettre ce code de couleur en place , pour qui elle se prend ?
    Je comprends que tu sois furax car je le serais aussi a ta place !
    Personnellement j’ai aussi dans ma classe de TPS des jumeaux ! Ils sont rentrés lundi dernier, oui oui il y a 3 jours !
    Avant de les voir (je les avais deja croisé dans la cours de recreation car ils ont leurs soeurs qui sont elles aussi jumelles dans l ecole mais sans bien les regarder) je me suis dis oulala j espere que je vais arriver à les reconnaitre.
    Une fois que la maman est arrivée le lundi matin avec les enfants, j’ai fait comme avec tous les autres. Je me suis mise à leur hauteur, je leur ai dis bonjour, demandé un bisou et je leur ai demandé comment ils s appelaient. Oui ce jour la, a ce moment la, j ai regardé comment ils etaient habillé (les memes vetements mais un pul rayé bleu et nour l autre rouge et noir), afin de pouvoir m y faire ce jour la. Une fois la maman partie ils sont allés jouer avec les autres. J’ai pris le temps de bien les regarder pendant qu’ils jouaient, de les observer. J’ai ainsi pu voir que l un des deux avait une tete legerement plus ronde que l’autre et son frere une tete plus allongée. Ca y est je pouvais les reconnaitre. Le lendemain matin, quand ils sont arrivés, j’ai pu m’abaisser et dire directement bonjour A à A et bonjour Y à Y … et c est une maman toute contente et super étonnée qui m’a regardée avec un grand sourire 🙂
    Bon je t avoue que de loin je ne les reconnais pas mdrr trop dur car ils sont souvent habillé tout a fait pareils en plus alors dans la cours de recreation quand ils sont plus éloignés, j ai du mal mais en classe, aucun soucis je les reconnais très bien, pourtant ils se ressemblent vraiment enormement ….

    1. Bonjour, merci beaucoup pour ton message. Quand on veut, on peut, je vois que tu fais le nécessaire auprès de tes élèves et t’en remercie au nom des parents de jumeaux. La maman doit être contente :). Je te souhaite une belle année scolaire.

  33. Bonjour, je suis maman de jumelles qui ne se ressemblent pas (dyzigotes) et nous avons donc pu les différencier physiquement facilement, et en plus, je leur ai spontanément attribué des codes couleurs et vestimentaires différents. D’ailleurs, je passe des heures en shopping à leur chercher des tenues différentes.
    Cependant je peux comprendre votre frustration : avez-vous essayé une coupe de cheveux différente (+ longs pour l’un que pour l’autre par exemple), des chaussures différentes (couleur & style) ?. Je suis d’accord avec les autres commentaires, la maitresse a été un peu trop directe dans son message, mais peut-être que ça la panique en fait.
    Bonne chance

  34. C’est pas évident tout de même.
    Tu devrais peut-être teindre les cheveux en blond ou brun foncé de l’un des deux ?
    Mettre un badge ?
    Humour de potache que je suis mis à part, je reconnais que cela doit être frustrant à la longue.
    Essais de déterminer un signe bien distinctif, que tu indiques ensuite à la maîtresse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *